Le marché de travaux pour la réalisation de la future maison de l’Egypte a été signé avec Sicra, la filiale de Vinci, le 9 juin 2021. Le bâtiment conçu par les agences Sam Architecture et Dar Arafa Architecture, sera livré en avril 2023.

Le projet de 1951 conçu par l’architecte égyptien Abou Bakr Khairat

L’idée de construire la Maison d’Egypte dans la Cité Universitaire Internationale de Paris a commencé en 1951 avec la Fondation Farouk I fournissant 5 millions de francs (environ 300 millions d’euros) en subvention de la Fondation Farouk le 3 avril 1951. Le projet fut interrompu par les circonstances de la Révolution de juillet 1952.

 

L’idée a refait surface dans la scene politique et culturelle égyptienne auprès des autorités politiques et académiques françaises. L’idée a été étudiée et concrétisée par la signature de l’Accord pour bâtir la Maison Egyptienne dans la Cité Universitaire Internationale à Paris le 24/10/2017 entre :
– La Présidence des universités de Paris, dont 13 universités parisiennes sont membres
– La Cité Universitaire Internationale de Paris, une institution gouvernementale publique en vertu du décret du 6 juin 1925.


Conformément à l’accord relatif à la construction de la Maison égyptienne dans la Cité universitaire internationale de Paris signé le 24 octobre 2017 entre la République arabe d’Égypte, le Conseil des universités de Paris et la Cité universitaire internationale de Paris, et conformément à l’objectif social établi sur la base de la Fondation de la Maison d’Egypte et mentionné dans son règlement intérieur signé le 9 mars 2018, la Fondation est le propriétaire du projet sur le terrain numéro “D2” situé dans la Cité Universitaire International de Paris (situé dans le 14ème arrondissement de Paris) avec une superficie de terrain d’environ 1900 mètres carrés d’une superficie totale de 7424 mètres carrés.


Le projet consiste principalement en la construction d’un bâtiment résidentiel pour les étudiants, les chercheurs et les athlètes, composé de 195 chambres, une salle pour les activités culturelles et des lieux publics pour les services, avec un taux d’occupation de 70% des Egyptiens et 30% pour les étrangers.


La valeur totale estimée de la construction et de l’équipement de la Maison est 23 millions d’euro.